Laitik : neuf mois après sa sortie, le lait de Bretagne fait un carton - Breizh Impacte

Breton. 5.000 à 6.000 locuteurs en moins par an


  Les écoles Diwan, qui proposent un enseignement bilingue...

La Breizh Marketing Akademi


La Breizh Marketing Akademi est lancée ! A l’initiative...
Breizh Marketing Akademi

Académie du Gallo, ça cartonne sur le web


L’académie du gallo, un projet qui propose a tous...

Laitik : neuf mois après sa sortie, le lait de Bretagne fait un carton


Laitik, le lait produit par des agriculteurs des Côtes-d’Armor,...

Retour sur le colloque BZH En Marche


Le 9 septembre dernier, sur invitation de Breizh ImPacte,...

Etel (56) : les tissus Lalie Design veulent embellir le monde


Originaire d’Auray, Marie-Adeline Riche a créé sa marque de...

Groupements d’employeurs bretons


Aux quatre coins de la Bretagne, les groupements d’employeurs...
groupement breton

BREIZH ELECTRIC TOUR 2017 – 1ÈRE ÉDITION


Malheureusement sur seulement 4 de nos départements bretons. Les 4 syndicats...

VANNES – BZH en Marche


SAMEDI 9 SEPTEMBRE 2017 VANNES BZH en Marche Diskouezadeg...

Bretagne : les couacs du retour à la semaine de 4 jours


Près d’un tiers des écoles primaires passeront à la...

Un Breton crée un site pour apprendre le québécois en dix leçons


Diffuser le français québécois ? C’est le défi que...

Ecologie : de la pierre au papier


Ecologie cette semaine : un article intéressant est paru...

Jean Lassalle et les élus Corses, à quand les Bretons ?


Rencontre entre les députés nationalistes Corses et Jean Lassalle...

Easy Sun System


Article de Guewen Sausseau sur eco-bretons.info Créée en juin...

Radio 100% langue bretonne


Ce mois ci, dans la saga des bonnes nouvelles...

Ruralité et diversité humaine


Le Mercuriale de juin 2017 de Jean Pierre Le...

Les frères Kerveguen


Les Editions Yoran ont le plaisir de vous annoncer...

Pourquoi voter aux présidentielles françaises ?


Dans son testimonial du mois de avril 2017, Jean...

Les Corses ne seront pas dépossédés de leur patrimoine.


Vu sur la page Facebook de Gilles Simeoni, le...

La Breizh Manif


On s’en souvient, en septembre 2014, à l’appel des...

L’idéologie sécuritaire et la Bretagne


La révolution industrielle, au XIXe siècle, avait créé deux...

Signez notre pétition


PÉTITION POUR UNE NOUVELLE POLITIQUE CULTURELLE EN BRETAGNE SINADEG...

Laitik : neuf mois après sa sortie, le lait de Bretagne fait un carton

Posté par breizhim-Gael le 10 novembre, 2017 dans , ,

Laitik

Laitik, le lait produit par des agriculteurs des Côtes-d’Armor, d’Ille-et-Vilaine, du Morbihan et du Finistère poursuit sa croissance à vitesse grand V en Bretagne.

Hervé Le Roy, qui dirige l’affaire, ne va pas par quatre chemins pour vanter les mérites du nouveau lait. Laitik, distribué depuis le début d’année dans les grandes surfaces et petits commerces de Bretagne, plaît aux consommateurs :

On a mis dans le mille. C’est une marque que les gens réclament et achètent dans les magasins. Commercialement, c’est un vrai succès. En quelques mois, on a imposé une marque et un produit dans les magasins
« Laitik est devenu une marque référence »
Cet intrépide agriculteur basé entre Pommerit-le-Vicomte et Pontrieux ajoute : « On a aussi bousculé beaucoup de privilèges ».

En osant voler de ses propres ailes et défier le géant de l’agroalimentaire Sodiaal, en organisant un circuit parallèle sur ses propres terres. « On fait ce que personne n’a fait et on démontre que des paysans libres et indépendants peuvent réussir. Forcément, cela ne plaît pas à tout le monde, ça dérange dans le milieu. »

Mais Hervé Le Roy, président de la Sica Lait’Sprit D’Ethique et producteur, ne regrette pas son choix. Ni lui, ni aucun de ses « coéquipiers » :

Très vite, on a compris qu’il se passait quelque chose. Au début, un chef de rayon d’une grande surface du secteur nous commandait une palette par mois. Au bout d’un trimestre, il prenait quatre ou cinq palettes complètes et nous disait qu’il n’avait jamais vu ça depuis 20 ans qu’il était là
80 % des ventes en supermarchés
Ces paysans ont « monté une usine de A à Z, c’est incroyable quand même ». Ils tiennent à remercier les enseignes qui distribuent leur lait, y compris « les petits commerçants locaux qui nous ont suivis : les épiceries, les crêperies, les boulangeries, les traiteurs, les marchands de fruits et légumes… »

C’est toutefois en grandes surfaces que 80 % des ventes de Laitik s’effectuent. Toutes les plus grandes enseignes ont joué le jeu, Intermarché, Leclerc, Carrefour, Super U, quelques Casino aussi.

Dans le pays de Guingamp, les ventes cartonnent. « Du côté de Dinan et Saint-Malo, c’est phénoménal aussi. Au mois d’août, on a battu des records de chiffre d’affaires, les commandes ont grimpé en flèche sur toute la zone côtière ».

Moins de 70 centimes le litre
Les raisons de ce succès ? La production locale bien sûr, qui est, de plus en plus, un critère décisif aux yeux des consommateurs.Laitik est produit par 54 exploitants en Bretagne, dont une dizaine implantés dans la zone de GP3A (Guingamp Paimpol Armor Argoat Agglomération).

 

Pour lire la suite : ici


Partager cet article :